E V O L U T I O N   D E   L ‘ A R T H R O S E :

Comme toute les articulations, les surfaces osseuses en contact sont protégées par une coque de quelques millimètres appelée cartilage. Lorsque le cartilage n’existe plus 
l’articulation va progressivement se détruire.  Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’os est un tissu assez fragile qui, à l’image de 2 morceaux de sucre que l’on frotterait énergiquement, se dégrade facilement. Ce phénomène appelé arthrose, et plus précisément à l’épaule omarthrose, est un phénomène irréversible qui se traduit par un enraidissement progressif de l’articulation de plus en plus gênant et surtout de plus en plus douloureux.
Dans la très grande majorité des cas, lorsque l’épaule est quasiment bloquée, il faut envisager un remplacement de l’articulation par une prothèse.
L’omarthrose peut être primitive, c’est à dire sans explication, ou secondaire. Dans ce dernier cas, les causes peuvent être multiples mais les plus fréquentes sont secondaires à une rupture massive de la  coiffe des rotateurs, une maladie inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde ou une nécrose de la tête humérale. On distingue également les origines traumatiques notamment les séquelles de fracture ou de luxation.
L’omarthrose présente 2 formes principales selon l’état de la coiffe des rotateurs avec une prise en charge radicalement différente :
1/ lorsque l’humérus est en face de l’omoplate, l’usure est dite centrée et la coiffe des rotateurs efficace 
2/ lorsque l’humérus est au dessus de l’omoplate, l’usure est dite excentrée et la coiffe des rotateurs forcément très abimée

PAS D’USURE

USURE CENTREE

USURE EXCENTREE